Groupe Thématique Evaluation Genre et Equité

I.    Contexte et justification
Les progrès réalisés par les OMDs ont été inégaux dans les régions et les pays, laissant des millions de personnes en rade, en particulier les plus démunis et les personnes défavorisées en raison du sexe, de l'âge, du handicap, de l'origine ethnique ou de la situation géographique.

Partant de ce constat, la communauté internationale, à travers l’agenda 2030, a décidé de faire de l’inclusion universelle un impératif éthique de développement durable : "Les principes fondamentaux qui sous-tendent les nouveaux objectifs sont l'interdépendance, l'universalité et la solidarité. Ils devraient être mis en œuvre par tous les segments de toutes les sociétés, en travaillant ensemble. Personne ne doit être laissé derrière (no one left behind). 

Une politique qui intègre la dimension genre et équité examine de manière comparative la situation des femmes, des hommes et des personnes vulnérables concernés et identifie les éventuelles inégalités pour les réduire ou les éliminer.

Toutefois, peu d’instruments permettent de mesurer les performances ou les contreperformances des politiques en matière d’équité et d’égalité de genre. Dans la perspective de contribuer à l’atteinte et à la pérennisation des ODD, des voix autorisées s’élèvent un peu partout pour exiger des évaluations prenant en compte les principes des droits humains.

Pour répondre à cette préoccupation majeure, l’Association Sénégalaise d’Evaluation (SENEVAL), dans le cadre de sa mission de promotion de la culture et la pratique de l’évaluation au niveau national et international, et dans la perspective de contribuer à la dynamique de suivi et évaluation, a institué des groupes de travail chargés de réfléchir, de proposer et de définir les mécanismes d’accompagnement des initiatives nationales en matière de suivi et évaluation.

A ce titre, un groupe thématique Evaluation Genre et Equité (GT-EGE) a été mis en place. Il se veut un creuset où les membres collaborent pour promouvoir la production de connaissances, le partage d’expériences, d’expertise et leur dissémination autour de l’évaluation sensible au genre et à l’équité.

Le lancement du GTEGE s’est tenu le mois de juin dernier avec l’appui de l’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, ONU Femmes au Sénégal. Il a permis de créer un cadre d’échange et de partage sur les enjeux et défis de l’intégration du genre et de l’équité dans l’évaluation des politiques et programmes. Différents   acteurs  intervenant dans  l’administration, la société civile, des Ongs, des centres de recherche et de l’université ont participé à cette importante rencontre.


II.    Mission du GTEGE :
La mission  du GT-EGE  de SenEval est de promouvoir l’évaluation axée sur le genre et l’équité au Sénégal, en Afrique et dans l’espace francophone.


III.    Les Objectifs du  GTEGE :
Pour réussir sa mission, le GTEGE s’est fixé comme objectifs de :
•    Permettre une meilleure compréhension et appropriation de l’évaluation axée sur le genre et l’équité,
•    Contribuer à améliorer  les approches théoriques et  pratiques en matière d’évaluation axée sur le genre et l’équité au Sénégal,
•    Promouvoir  la diffusion et l’utilisation des résultats des évaluations ayant intégré le genre et l’équité,
•    Faciliter l’apprentissage le partage d’expériences et le dialogue entre les parties prenantes
•    Bâtir un réseau  solide et dynamique pour porter le plaidoyer de l’évaluation axée sur le genre et l’équité.


IV.    Les Axes stratégiques du GTEGE.
Ils s’articulent autour des points suivants :
•    Le renforcement des capacités,
•    Le plaidoyer,
•    Le réseautage.


V.    Les activités du GTEGE :
Les activités comportent des séminaires techniques, conférences, ateliers de formation, coaching et mentorat, réseautage et partage d’information.


VI.    Perspectives
Le renforcement des capacités en évaluation  axée sur l'équité et le genre constitue l'un des éléments essentiels de la réalisation de  notre mission. Ainsi, il sera organisé des activités de formation sur le thème au profit des membres, des parlementaires, des organisations de la société civile et d’autres acteurs travaillants ou intéressés par cette thématique.
Un  réseau solide bâti sur les valeurs de SENEVAL   soutiendra  le plaidoyer  articulé autour d’une bonne stratégie de communication  auprès des différents acteurs du monde  de l’évaluation.