Gestion des Projets : SenEval pour un meilleur suivi-évaluation

Gestion des Projets : SenEval pour un meilleur suivi-évaluation

Mokhtar Sow Président SenEval

L’étape du suivi-évaluation est un processus important pour la pérennité de tout projet ou programme de développement. Ce qui explique l’initiative de l’Association Sénégalaise de l’Evaluation (SenEval), dont les membres œuvrent pour l’institutionnalisation du suivi-évaluation au Sénégal.

 «Le suivi-évaluation est une fonction stratégique majeure pour le pilotage d’un projet ou programme. Un instrument transversal dans la gestion des projets et des programmes. L’évaluation s’appuie sur un suivi de l’action collective», a expliqué Moktar Sow, Président de SenEval, lors de l’atelier de validation du projet de plan stratégique, tenu le 24 août à Dakar.

L’Association Sénégalaise de l’Evaluation (SenEval) cherche à assurer le suivi et l’évaluation des projets et programmes au Sénégal. «SenEval travaille à promouvoir l’évaluation et à développer la culture de sa pratique au Sénégal car l’évaluation est une problématique de développement, particulièrement importante», poursuit M. Sow.

Il estime aussi que l’évaluation des politiques publiques de Santé, d’Education, de gouvernance, entre autres, constitue un outil privilégié pour administrer des politiques de qualité et garantir ainsi la performance dans l’action publique. «L’évaluation est un acte de gouvernance et une exigence pour avoir plus d’efficacité», précise le président de SenEval.

 

L’évaluation consiste à faire le point d’un programme ou projet pour savoir ses forces et faiblesses, en vue de trouver des solutions pour le développement de ce programme. «L’évaluation est également un exercice participatif qui permet à l’ensemble des membres d’un programme de donner leurs avis pour que l’action politique, qui est une action partagée, puisse répondre aux attentes des uns et des autres»,renchérit Moktar Sow.

Cependant, il faut noter que l’évaluation est différente de l’audit. Car, selon M. Sow: «l’audit s’intéresse à la conformité entre les règles qui étaient définies et finalement ce qui a été réalisé à la fois sur les plans comptable, financier, administratif, etc. L’audit peut avoir une portée coercitive. L’évaluation, quant à elle, s’intéresse à l’action et à produire de l’effet sur les actions publiques menées sur les populations civiles». Ce qui explique que l’évaluation d’une entreprise ou projet n’empêche pas son audit.

SenEval ambitionne de devenir une association de notoriété nationale et internationale, capable de contribuer efficacement au développement de la culture de l’évaluation, pour la promotion de la gouvernance et le renforcement de la démocratie. Ainsi, son président Moktar Sow soutient qu’il est nécessaire que l’évaluation soit institutionnalisée pour assurer une bonne gouvernance.

Il faut noter enfin qu’en 2014, le premier forum international de l’évaluation sera organisé au Sénégal pour la promotion de l’évaluation dans l’espace francophone. Ce qui constitue un temps fort pour SenEval.

Laisser un commentaire